Critique: The Nutcracker and the Four Realms

Poster The Nutcracker and The Four Realms

Ou Casse-Noisette et les Quatre Royaumes

J’étais assez impatient de voir ce film. Chaque bande-annonce me donnait envie de voir la féerie et la beauté du royaume de Casse-Noisette. Malheureusement, le film n’arrive pas à nous délivrer cela !

Commençons par le casting que j’ai trouvé vraiment bon. 

Nous avons Mackenzie Foy qui est toute mignonne et surtout bien posée dans son rôle. Elle dégage de l’innocence, de la maturité et du courage, vraiment un bon choix. Et je trouve que son costume de soldat lui va à ravir !

Morgan Freeman fait du Morgan Freeman et, sur le peu de scènes qu’il a, ça passe. C’est toujours une valeur sûre.

Jayden Fowora-Knight délivre un bon Casse-Noisette, j’ai apprécié sa performance. 

Les régents des domaines sont tous bien interprétés. 

Eugenio Derbez et Richard E. Grant, malgré leur peu de temps à l’écran, rendent crédibles leur personnage et, dans une moindre mesure, à nous y attacher.

Helen Mirren nous propose une Mère Gingembre très convaincante.

Mais celle qui m’a vraiment plu, c’est Keira Knightley. Je ne saurai l’expliquer mais son interprétation de la Fée Dragée était très sympa. 

Visuellement c’est vraiment beau et travaillé. Les décors à l’écran sont intéressants et variés. Les costumes sont hauts en couleurs et pleins de détails. C’est vraiment du beau travail. 

Mais au final, le film n’utilise pas vraiment tout cela. Les combats manquent d’éclats et d’un quelque chose d’épique, peut-être une bande son plus prenante. Et le reste manque d’émerveillement et de découverte, ce qui rend la diversité du royaume inutile. La seule scène vraiment interessante, c’est le ballet retracent l’histoire d’origine du royaume. C’est un peu déstabilisant et ça casse un peu le film, mais c’est une belle prestation des danseurs et un bel hommage.

En conclusion, je vais attribuer à ce métrage un petit 5/10.

J’avais vraiment envie d’aimer ce film et de ressortir de la salle avec des étoiles dans les yeux. Mais une fois arrivé au générique, c’est plutôt une sensation de vide qui prédomine. Malgré le travail accompli, le film manque de féerie et de bravoure. C’est vraiment dommage !