Critique: Bad Boys for Life

Bannière Bad Boys for Life

Après avoir revu Bad Boys et Bad Boys 2, il était temps de voir cette suite que nombre d’entre nous attendait. Une très longue attente qui aurait pu être synonyme de déception, mais selon moi ce dernier film est à la hauteur des précédents !

Commençons par le scenario, on retrouve dès les premières minutes le duo qu’on apprécie tellement. Marcus, tout juste devenu grand-père, pense a raccrocher le badge alors que Mike, fidèle à lui-même, vie à 100 à l’heure. Mais lorsqu’un tueur s’en prend à lui, il échappe de peu à la mort. Une fois remis sur pied, Mike n’a qu’un objectif en tête : se venger.

Ce qui m’a tout de suite plu, c’est le respect pour les précédents opus. La nostalgie et les clins d’œil sont bien là, mais c’est surtout la caractérisation des personnages et leur évolution qui sont pertinentes.

La modernité apportée par les deux jeunes réalisateurs belges est la bienvenue. Je ne sais pas si un troisième volet réalisé par Michael Bay, aurait fonctionné. Mais il est clair que celui qu’on a devant nous est une belle bouffée d’air frais et un très bon ajout à cette franchise.

De plus, il ne faut pas oublier l’implication du duo principal, même après toutes ces années. Tout ce que celles-ci ont apporté c’est une complicité et une alchimie encore plus efficace. Will Smith et Matin Lawrence ne sont plus les jeunes acteurs qu’ils étaient dans le premier volet mais tout ce qu’ils dégagent est présent et c’est c’est bien ça l’essence de Bad Boys.

Je tiens à noter que j’ai beaucoup apprécié certains nouveau personnages. Notamment, Rita jouée par Paola Núñez et Kelley interprétée par Vanessa Hudgens, deux personnages intéressants et efficaces.

En conclusion, c’est un bon 8/10

Pour faire court, j’ai adoré. Bad Boys for Life est un bon film qui fait de Bad Boys une bonne trilogie. Je n’ai pas grand chose de plus à dire, alors je terminerai sur un simple :

We ride together, we die together. Bad Boys for Life.